Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
fr en

Le Groupe Bontaz et ATMO Auvergne Rhone-Alpes s'associent pour faire innover les lycéens sur la qualité de l'air

Autre
18/11/2019

Le groupe Bontaz et Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, l’observatoire régional de la qualité de l’air, sont heureux d’annoncer leur engagement commun dans la création du premier observatoire citoyen de mesure de la qualité de l’air, impliquant 70 lycéens de la Vallée de l’Arve. Unique en France, ce projet multi-partenarial préfigure une nouvelle façon d’envisager la surveillance de la qualité de l’air sur un territoire. Une surveillance qui s’ouvre au plus grand nombre pour impliquer l’ensemble des acteurs et améliorer la connaissance d’un territoire.

Un observatoire citoyen de la qualité de l'air conçu et géré avec les lycéens de la vallée de l'Arve

À partir du 13 novembre, 70 lycéens des lycées du Mont-Blanc René Dayve de Passy et Charles Poncet de Cluses vont déployer un réseau de 30 microstations fixes de mesure des particules PM10, PM2.5 et PM1 sur le territoire de la Vallée de l’Arve. Les données de mesure seront consultables par tous sur une plateforme d’échange et de visualisation des données de micro-capteurs développée par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes (dispositif Captothèque®).

  Daniel Anghelone, Directeur Général du Groupe Bontaz, 
aux côtés des lycéens pour découvrir les premiers capteurs 

 

 Un projet pédagogique fédérateur

Les 40 lycéens de 1ère STI2D du lycée du Mont Blanc René Dayve à Passy auront la charge d’usiner, assembler et tester les microstations puis de les déployer sur le territoire et d’analyser les résultats de mesures. Quant aux élèves de Terminale des lycées Mont-Blanc René Dayve de Passy et Charles Poncet de Cluses, ils étudieront dans le cadre de leur projet de Baccalauréat les meilleures façons d’optimiser les microstations mises en place. Ils examineront différents paramètres tels que la consommation d’énergie, l’ergonomie des machines, l’optimisation des télécommunications ou encore l’intégration de capteurs environnementaux. Durant tout le programme, les élèves seront accompagnés par une équipe enseignante engagée et les experts d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes. 

Les collaborateurs du groupe Bontaz apporteront également leur soutien au projet au cours de différents temps d’échanges privilégiés avec les élèves.

 

Les lycéens auront la charge d’usiner, assembler et tester les microstations

Une initiative multi-partenariale pour faire évoluer la surveillance de la qualité de l'air

 Ce projet multi-partenarial permet de réunir des acteurs variés, l’observatoire régional de l’air Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, une entreprise soucieuse de son environnement local, le groupe Bontaz, des lycéens et leurs enseignants, autour d’une ambition commune : améliorer la connaissance de l’air d’un territoire.

Cette démarche d’ouverture et de surveillance participative est au cœur de la stratégie portée par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes pour constituer un Observatoire Augmenté, dont l’objectif est d’intégrer l’ensemble de la société (citoyens, acteurs économiques, collectivités, etc.) à l’observation de la qualité de l’air, via le déploiement d’observatoires citoyens de mesure.

 
 
 
Crédits photos :  Atmo Auvergne-Rhône-Alpes
 

Notre agilité construit aujourd'hui la mobilité de demain.